Posts Tagged ‘corbeau’

Ma « petite sœur » !

Mais quelle idée Elle a eu, encore !

Là, c’est le pompon !

Vous savez que je déteste rester seul? Bon, ce n’est pas un problème puisqu’Elle m’emmène partout avec Elle.

Mais voilà qu’Elle s’est mis en tête de me trouver, je reprends ses mots : « une compagnie avec laquelle je pourrais interagir, si un jour Elle ne peut plus me faire suivre partout » !

J’ai RIEN compris ..???

Mais le 29 juin dernier, nous avons accueilli M’Aïak. Avant de vous la montrer, je vous préviens : de tous les corbeaux que nous avons vu passer, celle-ci est la championne de la … laideur !! Jamais rien vu d’aussi mal fini !

La preuve: ( en plus, minuscule pour son âge, et avec des doigts posés n’importe comment ! Un brouillon raté de petit Choucas -c’est sensément son espèce-)

arrivee_tipiak (1)

Là, une photo où elle fait sa toilette … Comme si ça allait changer quelque chose! Pfff

On l’a surnommée « princesse Boudin »

mocheeee

Mais cette toute petite chose, pas finie et très vilaine, et ben … je vous le donne en mille ? Il parait qu’elle est prometteuse ! Qu’elle deviendra belle, et qu’elle a un super tempérament ! Mouais ….  Ya du boulot, alors !

Bon, c’est vrai que les plumes ont commencé à pousser :

portraits_suite

Allez, je vous fait grâce des étapes, car la princesse a pris son temps avant de finir sa transformation.

La voilà aujourd’hui :

En train de faire son bébé ! :

berceuse1

En promenade :

pose

En train d’aider au bricolage :

perceuse

Et vous vous demandez comment je l’ai accueilli ?

A votre avis ?  hehe

…..hé ben non ! Vous vous trompez !

Sous mes dehors de grognon enquiquineur, je suis un vrai gentil (et puis, faut dire, la princesse, il en faut pour l’impressionner! )

Alors, je vais pas dire que je suis enchanté … mais bon, je la tolère.

Parait qu’on finira par devenir copains … Ça me surprendrai, car je la trouve super énervante : elle me pique mes jouets, elle vient sur Elle quand j’y suis déjà, elle arrête pas de gesticuler partout quand moi, je veux faire ma sieste …Grrr

Mais bon, elle est devenue jolie, je suis bien obligé de l’avouer

profil

Je passe à la télé !

Whouahou ! Je suis trop fier !

Elle a été contactée par une journaliste de la chaîne de télé M6, qui prépare une émission sur l’intelligence animale. Evidemment, quand Julie (c’est la journaliste) a su tout ce que je sais faire, elle a absolument voulu me filmer (héhé! C’est vrai que je suis pas commun …)

musikLà, c’est quand je veux écouter de la musique !..

Me voilà donc parti pour une nouvelle aventure.

Oui, parce que figurez-vous qu’il a fallu monter à la capitale.

Depuis la Provence, ça fait une trotte.

Bon, moi, j’ai proposé qu’on le fasse à vol d’oiseau ! hihi ! Mais Elle est trop lourde! Peut pas voler! Pfff! Le boulet!

Du coup, il a fallu employer les grands moyens : le TGV.

Ben ouais, un corbeau dans le train, ça non plus c’est pas courant.

Histoire de ne pas trop me faire remarquer, on est resté dans notre petit coin, regardez :

laz_tgv (2)

Trois heures pendant lesquelles j’ai été d’une patience angélique -si, si , je peux le faire maintenant que je suis grand! –

Arrivée gare de Lyon, il a fallu prendre un taxi. Là, il faut vous dire que ça a été assez drôle, car le chauffeur voulait mettre ma caisse de transport (avec moi dedans) dans le coffre.

Mais Elle refusait catégoriquement que je sois ailleurs qu’avec Elle sur le siège arrière! Ben oui, non mais! Ho! Jsuis pas un bagage! Je suis Lazare !

Evidemment, Elle a gagné, hihi !

Et enfin, nous sommes arrivé au Muséum National d’Histoire Naturelle. La classe !

Nous étions attendu par l’équipe de tournage, et Frédéric Jiguet, un ornithologue et biologiste très connu.

Je peux vous dire qu’on était drôlement intimidés (enfin, surtout Elle. Moi, vous me connaissez : j’suis un peu le roi du monde partout où je passe ! )

laz_tournage

Je ne vous raconte pas ce que j’ai fait sous les feux des projecteurs : vous aurez la surprise en me regardant, mais je peux vous dévoiler que j’ai été égal à moi-même : génial !

Ben quoi, je manque de modestie ? Pas du tout, je suis réaliste!

D’ailleurs, regardez: j’étais tellement détendu que j’ai même été vérifier que le cameraman ne fasse pas n’importe quoi …

Copie de Copie de laz_tournage (4)

J’ai aussi été discuter avec Frédéric -l’ornithologue- .Enfin, j’ai fait mon clown, comme d’habitude quoi!

Bon, vous en avez assez de mes discours ? Vous voulez des images ?

Alors, regardez

Vous me direz comment vous m’avez trouvé ?

MA SEANCE PHOTOS … DE STAR !

L’autre jour, dimanche ensoleillé d’automne, Elle a décidé qu’on irait ramasser des châtaignes avec ses copines.

Je ne tenais plus de joie! Tout une journée à faire la star, entouré de filles qui forcément vont m’admirer…

J’ai dit : « Yess »

En plus, Cathy était de la partie. Cathy, vous savez ? La photographe qui me tire le portrait à chaque sortie ?

Hé bien, elle était avec nous!

Tenez, la preuve :

Z’avez vu comme elle me regarde? Je me demande si elle en pincerait pas pour son modèle

Faut dire, on la comprend, hein ! Si!… je dis ça en toute modestie!

Faut juste être réaliste. Tenez, prenez 3 minutes pour regarder les photos qui suivent,

et osez ensuite me dire que je suis pas le plus magnifique de tous les corbeaux!

Allez y! de toute façon, m’en fous, j’ai pas de fromage dans le bec, alors! J’risque pas de le lâcher sur un stupide renard…

Regardez bien, c’est une châtaigne que je tiens. Parce qu’avec un bec comme le mien, pour ouvrir les bogues, hein! C’est trop fastoche !hi hi!

La séance consistait à me faire poser dans différentes positions…et à ce jeu, j’excelle. C’est comme qui dirait une seconde nature!

Là, je surveille un rapace, tout là-haut. Les filles, elles elles avaient rien vu.

D’toutes façons, les nanas, vous leur mettez 3 chataignes planquées dans l’herbe, et pfff, ça lève plus le nez!

Heureusement que j’ai l’oeil!

Mon auguste profil :

Là, je viens de dire un gros mensonge… j’ai le nez qui s’allonge, on dirait. Non ?

Bon, des fois, quand même, à force que tout le monde s’ébaudisse, ça finit par me gêner,

Elle appelle ça « ma demi-seconde de timidité annuelle ». Je comprends pas pourquoi :

Et puis, on a joué à « je te donne un truc  » (sans intérêt, d’ailleurs: une feuille! pfff!)

Et je le reprends!

Ce jour-là, avec nous, il y avait Sonia

Sonia, c’est … comment dire? Heu, c’est ma Sonia … je la trouve beeelle !

Dès que j’ai pu, je me suis juché sur son bras!

Quiconque essaierai de me déloger de là saurait que mon bec n’est pas que beau !

Avec Sonia, on s’aime …

On se fait des calins…

On se regarde …

On se met tout contre l’autre…

Et ça me donne pas toujours un air très malin !

J’y peux rien… c’est l’Amouuuur!

Cathy en a profité pour faire du ton sur ton.

Parait qu’un autre artiste avait aussi donné dans le style.

Il avait intitulé sa chanson « Noir c’est noir »

Sur ce thème, toujours en toute modestie, j’ajoute qu’on le surpasse. Hé oui! Noir corbeau, quand même! C’est pas moi qui l’ai inventé !

Après ce rapide tour d’horizon, vous admettrez que pour les pauses… j’me pose là, non?

Du coup, pas pû résister, ya fallu que je fasse le clown!

Ben voui, j’suis un pitre! On se refait pas. Et puis, ça vous manquerait, sinon!

Là-dessous, la photo qu’Elle préfère. Jsais pas… moi j’me trouve une drôle de tête

C’est ptêt l’abus de chataignes…

Bref, c’est pas tout, ça, mais si vous croyez qu’un plumage comme ça, c’est donné à tout le monde, et bien, croyez-moi, vous vous mettez la serre dans le bec!

Non, M’sieurs Dames! Un plumage, bleuté, luisant, ciré, en un mot…. spendide comme le mien… c’est de l’entretien.

Du boulot quotidien!

Et c’est pas parce qu’on passe la journée au grand air, à se gaver de châtaignes, qu’il faut se négliger, non mais!  Allez, hop! Au travail !

Mais ça prend un temps fou!

Hé! Demandez un peu aux mannequins combien de temps elles passent dans la salle de bains?

Déjà, j’en connais une, pourtant, elle est loin d’être mannequin, ben, on sait quand elle y rentre, on sait pas quand elle en sort!..

Et pour finir, l’apothéose:

le petit moment de complicité avec Alexis. (Alexis, c’est le fils de Cathy. J’me rapelle qu’avant, il prenait son biberon, pendant que je prenais la becquée. Parait que c’était drôle ! )

Ca faisait un moment qu’il me regardait en train de faire l’interressant, puis, tout doucement, il s’est approché, et, pour jouer avec moi, il m’a lancé de petites brindilles, pour que je m’amuse à les attrapper au vol .

Quand le petit Alexis me tend une brindille, c’est tout doucement que je l’attrappe :

Voilà ! Ce fut une magnifique journée. Un peu fatigante, tout de même.

D’ailleurs, Elle s’est appuyée contre un arbre pour faire une petite sieste, pendant que je montais la garde.

Ben, si! Vous voyez bien que des fois je sers à quelque chose : personne ne lui volera sa barette! hihi !

Mai à Août 2012 : ya du mooonde !

Juin 2012 : et un chien maintenant !!

Hé bien ! Je crois qu’Elle m’aura tout fait!

Faut que je vous raconte, et vous allez comprendre qu’avec une Humaine, on n’est jamais au bout de ses surprises!

Depuis que je la connais, je sais qu’Elle aime beaucoup les chiens, et que depuis la disparition de son Berger Allemand, Hiram, Elle avait décidé de ne plus reprendre de canidé…

ce qui m’arrange bien, vu que, malgré mon incommensurable courage, jsuis quand même pas fou, et que les chiens, ben c’est carrément pas mon truc.

Je rappelle aux ignares que ces fauves sont sur la liste de mes potentiels prédateurs…

Or depuis quelques mois, je trouvais qu’Elle louchait bizarrement quand on croisait certains individus appartenant à cette espèce honnie.

Mais, dans la grande confiance que j’ai en son jugement,  je n’ai pas vu venir le danger…

En plus la traitre, Elle a cru me berner:  » Lazare, comme je ne peux pas avoir de chien, je vais aller promener ceux de la SPA de temps en temps », qu’Elle a décrété.

Bon, moi, je trouve que c’est un peu du temps perdu, car si Elle s’ennuie, j’ai plein d’activités ludiques à lui proposer. Mais, bon, si ça l’amuse, on va pas la priver, hein ?

Alors, un samedi, nous voilà partis à la SPA locale. Je l’attends tranquillement dans la voiture, et avec quoi je la vois ressortir ? Ca :

Non, mais je vous demande un peu… plus batard que ça, ça doit pas exister!

En plus, elle s’appelle Suzette !

Jamais vu un chien qui porte plus mal son nom ! hihi !

Enfin, je les ai laissé faire leur truc. Elles se sont balladé, la Suzette a réintégré son box et nous, la maison.

Me suis dit « ça, c’est fait, on va être tranquille un moment ».

Penses-tu! 3 jours plus tard…re-Suzette!

Bon, je vous la fait courte, ça a été le même cirque pendant 3 semaines!

Et à la fin évidemment, hein, qui c’est que je vois débarquer dans MON terrain :

Parait qu’elle est très gentille, intelligente et patati et patata…. Ouais ben moi aussi jsuis gentil et intelligent, et il me semble que ça devrait suffire!

Mais évidemment, qui c’est qui décide? Encore Elle !

Alors nous v’là avec un chien maintenant. D’ailleurs, le corniaud, Elle l’a rebaptisé Cyka (petite chienne en russe).

Et la Cyka, elle a eu le bon goût de s’emmouracher du cheval. C’est sûr, moi, le cheval, j’y fous des coups de bec dans le nez dès que j’ai l’occasion, mais c’est juste pour qu’il comprenne!

Alors que la Cyka, elle lui léchouille le nez, elle joue avec,… et dès qu’il henni dans son pré, elle court voir ce qu’il veut (rien, la plupart du temps !)

Là, vous avez vu comme elle fayotte?

Même avec les chèvres elle fait sa mielleuse !

M’en fous: à la maison, çui qui fait sa loi, c’est encore moi ! Non mais!

D’ailleurs, Elle a dû mettre une niche pour Cyka dans le salon, car, quand je décide que la bestiole doit dégager le plancher, oust! Je la poursuis jusqu’à ce qu’elle aille à sa place! (parait que je ressemble à un chien de berger, dans ces moments-là!)

Malgré tout, la bêbête a l’air heureuse, vu qu’elle arrêtre pas de faire l’idiote à tout bout de champ. Elle me pique même mes jouets !  Et puis, bon, faut reconnaitre que c’est vrai, pour un chien, elle est pas trop bête . Et ça me fait une présence quand Elle doit s’absenter…

Bon, comme je suis un corbeau vraiment sympa, je vais en prendre mon parti!

De toute manière ç’aurait pû être pire … un homme 

Mai à Août 2012 : les sauvetages

Cette année, ma foi, ya eu du monde à la maison !

Mais, dans les activités « sauvetage », toutes n’ont malheureusement pas toujours eu une fin heureuse.

Je vous offre un petit tour rapide des pensionnaires de l’année:

Pompon, débusqué par la chienne alors qu’il était tombé dans un trou dont il n’arrivait pas à se dégager.

Il a passé une nuit à l’abri, a bien mangé, et est reparti faire sa petite vie. (des fois, je crois l’entendre dans la nuit, quand il vient boire dans la gamelle de Cyka)

Mona, l’histoire très triste de cette choucas. Elle avait été recueilli gravement accidentée. C’était pendant la période de grand froid de février, et il est probable que, très faible, elle ait été heurtée par une voiture. La famille qui l’a accueilli s’inquiétant de son éventuel devenir, nous l’a confié 2 mois plus tard.

Alors nous nous sommes pris à rêver qu’elle pourrait devenir une compagne de jeux. Pour celà, il fallait déjà qu’elle puisse surmonter son handicap : l’aile cassée très haut, ce qu’il y a de pire pour un oiseau. Les blessures qu’elle s’infligeait nécessitait l’intervention du vétérinaire. Malheureusement, elle n’a pas survécu à l’opération

Ensuite il ya eu Punki et Punkette, 2 bébés pigeons qu’il fallait gaver toutes les 2 heures, et qui nous suivaient donc au travail (merci gentil patron qui accepte tous ces animaux qu’Elle prend sous son aile)

qui sont devenus :

Et puis, Sonia nous a amené Tilo (Phoenix), tombé d’un toit, direct… sous le nez du chat!

9 grammes, le Tilo! Autant dire que chaque matin, Elle se demandait s’il serait encore vivant!

Et voilà ce qu’il est devenu (son préféré de l’année)

Tilo a retrouvé des copains sur le terrain, et quelques jours après, c’est une hirondelle de fenêtre qui nous a été confiée:

Après 10 jours de soin (là aussi, obligé de l’emmener au travail, cause becquée toutes les heures).

Elle a pu être relâchée près d’une colonie. Elle est partie sans se retourner …

Puis se fut Ludo, petit hérisson de 32 grammes…. qui n’a malheureusement pas survécut

Il y a eu aussi la pie handicapée Yvette, que ses nourrisseurs ne pouvaient relâcher chez eux, et qui a fait une courte halte à la maison, avant de trouver son foyer d’adoption chez Marino, ma marraine, où elle coule des jours heureux, en liberté.

Il y a eu aussi le coq gaulois à placer, et qui vit maintenant dans une ferme pédagogique, entouré d’une vingtaine de poules amoureuses!

Et le petit coq nain, dont le chant matinal dérangeait le voisinage, et qui a trouvé un excellent foyer chez de véritables amoureux des animaux

-là, il est dans l’enclos dans lequel on l’a récupéré, le pauvre !-

Il y a eu aussi la petite pie attaquée par un chien qui n’a pas survécu; non plus que le petit merle, et le bébé mésange. Ni la pauvre petite tourterelle, qui est morte à peine arrivée à la maison.

Heureusement, on a aussi pu placer une corneille au plumage très abimé par des conditions de détentions impropres à son espèce, et qui ne pourra peut-être jamais voler correctement.

Et la belle histoire de Jojo le goéland, ramassé par les pompiers alors qu’il était mourant en centre ville, et qu’une gentille bénévole LPO a accepté de requinquer, avant de le rendre à la liberté, sur une plage où il a retrouvé des congénères.

Et enfin, Billie et Billou, 2 petits moineaux presque sevrés, à qui il ne manquait que quelques jours d’assistance pour prendre leur envol

Mais, ho surprise!

Lors de l’envolée, la petite Billie a décidé qu’elle préférait profiter encore de l’aide de mon humaine.

Pendant une dizaine de jour,Billie suivait donc tout ce qu’Elle faisait sur le terrain, voletant d’arbre en arbre, et réclamant sa becquée comme un bébé ! La voilà :

Puis après avoir commencé à raréfier ses prises de nourriture, elle est venue un dimanche, a sautillé tout autour sans manger, comme pour dire « au revoir ».

Depuis, Elle pense la reconnaitre parmi les oiseaux qui se nourrissent dans les nombreuses mangeoires, car ce petit moineau-là ne s’envole pas promptement, et même parfois s’aventure autour de la caravane… Bon vol, Billie !

Bref, une année avec son lot de petits malheureux !..

D’ailleurs, en prévision de l’an prochain, Elle nous a mis au programme de l’hiver : rafistolage et fabrication de nids et cages pour acceuillir au mieux les rescapés de 2013 ….

Moi, j’aurai préféré passer l’hiver au chaud, en regardant la télé, et en déchiquetant la télécommande, mais non ! Va encore falloir bosser !

Avril 2012, ma résidence d’été

Avril en Provence, c’est :

                        les jours qui rallongent,

                        le soleil qui commence à se faire bien chaud,

                       et … Moi qui sort de ma période de perturbation hormonale au terme de 2 mois

                      « très éprouvants » -si j’en crois ses paroles- pour Elle.

Alors c’est le moment de penser sérieusement à s’installer le mieux possible .

Allez hop !

Dès qu’on sort du travail ….on se met au travail !

Pour bien comprendre l’étendue du chantier,

voici le terrain tel qu’il était au départ (ya 3ans) :

Avec une caravane abondonnée :

Il a fallu employer les grands moyens:

(la photo est trouble, paske quand Elle est trop contente, Elle est toute zémue!

Et là, avoir trouvé quelqu’un qui vienne avec un tracto, ça lui faisait trop plaisir (quelques semaines de travail en moins!)

Après de la sueur, des larmes, des bleus et courbatures diverses, un terrain enfin propre :

Qu’il a fallu ré-ensemencer l’automne venu, puisqu’il n’y avait plus un brin d’herbe pour le cheval!

L’agriculteur voisin nous a gentillement retourné le terrain, et ensuite, Elle, avec ses petits bras musclés (si si!!) Elle a joué à se prendre pour la semeuse.

A la volée les ptites graines, et hop! Comme antan !

Les mois passent …

On nettoie et on repeint la vieille caravane destinée à me servir d’abri, on la pose au fond, à l’ombre des arbres et à l’abri du vent.

Pour Elle, on installe la caravane Nicole (du nom de la généreuse donatrice) juste à côté, …  et voilà déjà le moment de passer le premier coup de tondeuse!

Pour le ramassage j’ai participé, parce que des fois, sans moi, je me demande ce qu’Elle ferait!

Bon, maintenant, il faut aménager un palace digne de moi !

Je trouve que ça va pas vite, mais faut dire, Elle est mal foutu aussi : Elle a que 2 bras, c’est nettement insuffisant…

Bon, enfin, ça commence à prendre forme quand même.

Pour me préserver des prédateurs, je lui recommande de bien sécuriser la base

(faut tout lui dire! )

Alors, comme il n’y a pas d’électricité, Elle fait le béton à la main ! hihi ! C’est drôle de la voir s’échiner, mais qu’est-ce qu’Elle est lente !

Bon, Elle y a mis le temps, mais le grillage est bien entérré (heu embétonné ? )

Puis, quand il s’est agit de fabriquer une porte … Elle s’est trouvée fort dépourvue!

Alors, Yves, le chasseur voisin (comme quoi!) est venu l’aider.

Ouf ! On était pas arrivé, sinon !

Ensuite, quand Elle a attaqué les finitions, bien sûr, j’ai accepté de délaisser mes occupations pour lui prêter main forte. Ben oui, quand même, je ne suis pas un rustre.

Je crois que ce qu’Elle a préféré, c’est quand je participais en attrapant les mèches de la perceuse, et en les répartissant bien dans tout l’espace disponible.

Ensuite, je prenais les vis, et j’allais les cacher dans la caravane, parce que je pense que ça peut toujours servir !

En résumé, grâce à moi, nous avons enfin pû mettre la touche finale à mon sweet home,

et …. v’là l’travail, les z’amis ; c’est mon chez moi :

Et je l’adooore cette volière !

Je fais un petit salut le matin aux oiseaux qu’Elle nourrit sur le terrain.

Le soir, c’est rigolo, ya des écureuils qui s’amusent à se poursuivre dans les arbres.

En plus, ya plein d’insectes qui se cachent dans l’herbe et que je peux chasser! Je m’amuse comme un fou !

Et puis je suis bien à l’abri du vent, et j’ai le soleil le matin, pour me sécher après le bain.

L’après-midi, je suis bien à l’ombre des grands arbres, il vaut mieux par ici les étés sont chauds …

Ha! Décidément, je suis un corbeau heureux

lien : https://corbeaulazare.wordpress.com/2012/09/15/avril-2012-ma-residence-dete/

Août à Décembre 2011, ça y est: je fais le clown !

7 août 2011

Hé ben! Elle s’est pas fichue de moi!

Elle m’avait promis une cage plus adaptée à mon besoin de farfouillage permanent, v’là le travail:

Elle fait 2 mètres de long, pour une hauteur de 1 mètre, avec une profondeur de 80cm.

Je suis trop bien là-dedans. J’ai plusieurs étages, avec des petites boites pour cacher des trucs, et pleiiiin de jouets !

Et comme la cage est encastrée, je me sens bien protégé, en ayant vue sur toute la pièce de vie, c’est cool… je peux surveiller tout ce qui se passe, héhé!

25 août 2011

Aujourd’hui, j’ai passé une journée de folie. Trop bien! Avec du monde qui me regarde et tout, comme j’aime! Une belle journée de corbeau imprégné, quoi!

On a été au Musée de l’Arles Antique (vous savez? Là où il y a le buste de César) qui proposait des animations autour de l’Histoire. Alors, Elle m’a emmené, pour que j’élargisse un peu ma culture

Ben, j’ai pas pu m’empêcher: ya fallu que je me fasse remarquer. Que voulez-vous, les gens avaient des appareils photos, c’était forcément pour moi, non ?

Là, je suis avec un légionnaire romain. Vous nous voyez en grande discussion, car je lui ai donné deux-trois tuyaux pour faire reluire son armure.

Parce que, vous avez remarqué ? Mon plumage brille plus que le sien. Non ?

Bon, ensuite, j’ai été remettre à sa place un gradé. Parce qu’il avait une dépouille de je ne sais quoi sur le dos, il croyait m’impressionner! Et puis quoi encore ?!! Foi de Lazare, il en faut un peu plus pour m’intimider, la preuve !

Enfin, à force de chercher dans ce monde de brutes, j’ai fini par trouver ce que je cherchais: un peu de douceur féminine…

Pour la séduire, je lui ai laissé croire que je voulais réviser mon latin. Que voulez vous, il faut ce qu’il faut …

Et ensuite, comme ça, de fil en aiguille, l’air de rien, hop! Je me suis installé sur son bras.

Comme elle avait l’air satisfaite (ya de quoi, elle serait difficile, sinon !) j’ai décrété qu’elle serait mon élue de la journée.  Alors, quand son « légitime » s’approchait, je me fâchais tout rouge!

Quand Lazare a choisi une admiratrice, on ne le dérange pas, non mais!

Il a bien fallu qu’on se sépare, mon Humaine, à un moment, ayant décrèté qu’il fallait laisser travailler ces braves gens. Pour ma part, je pense qu’ils en avaient un peu assez que je leur vole la vedette… Bon, je comprends… même si ça ne m’est jamais arrivé, forcément !

Comme je suis bon prince, je vais quand même vous distiller un peu de mon savoir sur ces braves romains, vos ancêtres:

Savez-vous que les romains m’appréciaient beaucoup? (comme les gaulois d’ailleurs…)

Et que l’observation du vol des corbeaux permettaient de prendre des décisions importantes?

On retrouve même dans l’Histoire  de très nombreuses anecdotes sur des corbeaux apprivoisés, auxquels on apprenait à parler. On appréciait également les pies, les geais et les étourneaux.

Pline relate les funérailles solennelles d’un corbeau auquel le peuple s’était attaché (ils ont d’ailleurs lynché celui qui l’avait tué). Ce corbeau, qui appartenait à un cordonnier allait chaque matin au Forum saluer les Césars et le peuple, avant de retourner dans sa boutique.

Les temps ont bien changé: dire qu’aujourd’hui on massacre ceux de mon espèce

septembre 2011; farniente

Ha! que la vie est belle en Provence ! Je me sentais un peu fatigué par toutes les sorties du mois d’Août,

et Elle vient d’avoir une super idée : on va aller lézarder dans le champ du vieux (mais si, rappelez-vous, Apollon, notre cheval retraité)

Elle a installé un hamac, et Elle croit qu’Elle va pouvoir s’y prélasser

Non mais, comme si Elle avait que ça à faire …

Le hamac, c’est pour moi !

En plus, quand on bouge, ça se balance! J’adooore !

OCTOBRE 2011 : je suis une star …. volante !!

Comme je suis très très fort, et aussi très très beau …

Hé bien j’ai été choisi pour un tournage. Si, si !

Bon, Elle a mis pas mal de temps pour arriver à me convaincre que ces gros machins qui avaient envahi ma volière étaient inoffensifs …

Mais, j’ai bien voulu me montrer coopératif .

3 jours de boulot sous le feu des projecteurs

 

Et figurez-vous qu’après tout ça

ben………

La plus grosse frayeur de ma vie : j’ai été enlevé par le mistral !

Les journalistes locaux en ont été tout retournés :

https://corbeaulazare.com/2010/01/28/la-presse-et-moi/

DECEMBRE 2011 : le père Noël est un farceur !

Tout d’abord, il faut que vous sachiez que je n’aime pas du tout le mois de décembre:

– Les journées sont courtes, du coup je passe mon temps à dormir (bon, Elle, ça lui plait bien, pask’elle peut faire la grasse mat’, je ne me réveille pas avant 7h45! )

– Et puis, ya des drôles de trucs qui font leur apparition dans la maison, avec des couleurs carrément pas discrètes, des formes  …je vous demande un peu ! En plus, la traître, elle s’amuse à disposer sa « déco de Noël » dans les endroits où Elle ne veut pas que je pose mes pattes : semblerait que du coup, ce soit le mois où je détruis le moins!

Mais normalement, il y a des compensations : le fameux jour de Noël !

L’an dernier, j’avais eu mon camion de pompier (qui m’a terrorisé jusqu’à ce qu’Elle s’en débarasse) et le panier de basket : depuis, jsuis un champion !

Ben cette année, on m’avait parlé de la crise……..c’est pire! Une mauvaise blague !

Je vous narre:

Pendant l’épisode d’inondation que nous avons vécu en novembre, des gens dont il parait qu’ils sont légions, ont abandonnés dans notre cour 2 chats de 5 mois.

Evidemment, vous la connaissez, Elle a rien trouvé de mieux que de les accueillir ! Deux félins mesquins, à moitié sauvage, et qui n’avaient visiblement qu’une idée en tête : me croquer ! Obligé de rester enfermé dans ma cage quand ils étaient dedans, et même quand j’étais dans MA volière, ils rodaient autour, essayant de trouver une brèche, allant même jusqu’à tenter de passer par le toit.

Voilà les horreurs:

Bon, comme Elle est super forte (Ouais, depuis que je vis avec Elle, Elle s’est drôlement améliorée), elle a trouvé une famille prête à accueillir les 2 « choses », qui entre temps étaient devenu sympa avec Elle. Il était d’ailleurs temps qu’ils partent, car je voyais bien dans son oeil à Elle, qu’Elle était pas insensible au charme du petit mâle. Un vrai coeur d’artichaut, ma coloc!  Mais bon! Ma sécurité prime, alors oust les félins! Du balai ! héhé !

Et c’est là que le père Noël nous a fait une blague nulle : monsieur le chat est devenu complètement sauvage a peine arrivé dans sa nouvelle famille; au point qu’ils ont dû le laisser sortir, et qu’ils n’arrivaient même plus à l’approcher. Hé ben là, devinez quoi ? Elle a rien trouvé de mieux que de mettre en place une chaine de solidarité, pour aller récupérer le petit malin. Cage-piège et compagnie, je vous passe les détails… le résultat : cette année, pour Noël, j’ai gagné un compagnon de route : cet horrible chat !

Mais rira bien qui rira le dernier! Si vous êtes sages, et si vous insistez, je vous confierai comment les choses vont évoluer …

août 2010, on voit bien de là-haut

5 Août 2010

Depuis une semaine, c’était le train-train, et là, soudainement, j’ai découvert un nouveau jeu :

Je saute à la verticale du fauteuil, pour me trouver face au miroir, et j’essaie de rester en l’air pour me voir dedans.

Et comme c’était vraiment marrant, j’ai tenté aussi avec, dans le bec, ma baballe qui fait gling-gling ! (bon, c’est un peu bref, comme film, mais il lui a fallu du temps pour réagir!)

16 août 2010

Pour me motiver à manger seul, Elle m’a offert un truc super, qui se décortique :

 

22 août 2010

Hihi, ce matin, je lui ai collé une belle frayeur!

On est sorti pour la balade matinale, avant qu’il ne fasse trop chaud, à travers les rangs de pommiers.

En ce moment, Elle a beaucoup de travail, et des petites nuits, puisqu’Elle fini à 1h du matin, et que je La réveille à 6 heures 12, tous les jours sans exception…

Du coup, Elle est un peu « tête en l’air ». Et Elle est sorti, en oubliant de me tenir. -Non, mais je vous demande un peu, c’est pas malin non plus  –

Alors moi, au début, j’étais posé sur son bras, tranquille, bercé par son pas;

et d’un coup, j’ai eu peur d’un truc, hop, deux coups d’ailes……….et me voilà en altitude en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire! Elle, en bas, bouche bée, et qui fini par couiner « Lazare, Lazare ! »

Bon, j’amorçe un virage. De toute façon, j’étais moyennement rassuré tout seul là-haut. M’enfin, il faisait beau, pas de vent, nickel!

Et là, dans mon dos, arrivent deux corneilles, qui en une seconde m’ont fait comprendre que j’étais sur leur territoire…

Houplà! J’ai fait un piqué, digne d’un rapace de voltige, et pof! sur son bras!

Ben, pour me récompenser, cet après-midi, je vais m’offrir une petite sieste à l’ombre, moi !